des forêts pour le grand tétras

Les prés-bois sont appréciés des nichées
Riche tapis de myrtilles
Riche tapis de plantes herbacées
  • Les prés-bois sont appréciés des nichées
  • Riche tapis de myrtilles
  • Riche tapis de plantes herbacées

Sédentaire et territorial, il occupe un domaine vital de 50 à 150 hectares selon la richesse du milieu et y restera fidèle toute sa vie.
Dans le Jura le grand tétras est présent entre 950 et 1700 mètres d'altitude dans des milieux variés comme les hêtraies sapinières, les pessières, les pinèdes à crochets ou encore les prés-bois.
Exclusivement sylvicole, il habite de vieilles forêts présentant des caractéristiques proches des forêts naturelles :

  • Vivant naturellement à de faibles densités de population, une étendue de plusieurs milliers d'hectares boisés est nécessaire à l'établissement de la structure sociale et aux échanges génétiques entre sous populations.
  • Il recherche des forêts claires (recouvrement de la futaie inférieur à 70%) qui permettent à la lumière d'arriver au sol et ainsi de favoriser le développement de la strate basse, en particulier de la myrtille, élément clé de la survie de l'espèce.
  • La présence de résineux est nécessaire car le pin à crochets et le sapin pectiné sont l'unique nourriture hivernale des grands tétras.
  • Un mélange d'arbres de différentes tailles permet des déplacements discrets en vol ou à pied et un "brancher" facile, indispensable pour éviter les prédateurs.
  • Un sous étage arbustif clair ne dépassant pas 40 % de recouvrement au sol, réparti par taches et laissant de nombreuses zones clairièrées, permet un camouflage aisé des nichées.
  • Des forêts calmes, peu dérangées par les activités humaines, favorisent l'hivernage et l'élevage des jeunes.

Exemple d'habitat optimal pour le grand tétras

Les caractéristiques de son habitat sont déterminées par la recherche incessante de protection : il préfère voir le danger arriver avant d'être vue, d'où sa préférence pour les forêts claires.