présentation des tétraonidés

  • Au niveau mondial

19 espèces de tétraonidés sont présentes au niveau mondial.
http://www.oiseaux.net/oiseaux/tetraonides.html
Elles occupent des milieux divers (pelouses alpines, forêts boréales, steppes...) marqués par un climat froid.

  • Au niveau national

Quatre espèces de tétraonidés sont présentes sur le territoire français :

Espèces

Massifs concernés

Altitude

Milieux occupés

Grand tétras

Pyrénées, Jura, Vosges, Cévennes

800 - 2000m

Forêt mixte et résineuse

Gélinotte des bois

Alpes, Jura, Vosges, Massif Central, Ardennes

500 - 1800m

Forêt mixte et résineuse

Tétras lyre

Alpes

1500 - 2300m

Pré bois et landes

Lagopède alpin

Alpes, Pyrénées

2000 - 2900m

Pelouse et roche

 

Grand tétras
Gélinotte des bois
Tétras lyre
Lagopède alpin
  • Grand tétras
  • Gélinotte des bois
  • Tétras lyre
  • Lagopède alpin

 

Parmi ces quatre espèces, deux peuplent le massif jurassien :

Le grand tétras

Grand tétras mâle : le coq
Grand tétras femelle : la poule
Coq et poule sur une place de chant
  • Grand tétras mâle : le coq
  • Grand tétras femelle : la poule
  • Coq et poule sur une place de chant

Le grand tétras "Tétrao urogallus" est le plus gros gallinacé d'Europe : jusqu'à 5 kg pour le mâle et 3 kg pour la femelle. Il est présent des massifs montagneux d'Europe occidentale jusqu'à la Sibérie orientale. Son aire de répartition s'étend donc de la Cordillère cantabrique (Espagne) jusqu'au fleuve Oplace de Chantma (Mongolie) soit près de 11 000 Km d'ouest en est.

Douze sous-espèces, dont deux en France, ont étét décrites sur des critères morphologiques et comportementaux :
- "Tétrao urogallus major" dans les montagnes des Vosges et du Jura
- "Tétrao urogallus aquitanicus" dans les Pyrénées.

Les deux sous espèces ont été réintroduites dans les Cévennes mais on ne sais pas actuellement laquelle des deux subsiste.

Répartition communale du grand tétras en France.

Le dimorphisme sexuel est très marqué chez le grand tétras. Le mâle, plus gros que la femelle, arbore un plumage noir, avec des reflets métalliques bleu-vert sur le plastron. Il présente sur ses ailes, à hauteur des épaules une tache blanche arrondie. La femelle possède un plumage aux teintes brun roux, barré de noir et de blanc.

 

La gélinotte des bois

Gélinotte mâle
Gélinotte femelle
Mâle et femelle
  • Gélinotte mâle
  • Gélinotte femelle
  • Mâle et femelle

La gélinotte des bois "Bonasa bonasia" présente de l'Europe de l'ouest à la Sibérie orientale, est le plus petit gallinacé d'Europe : environ 400g.

En France, elle est présente dans l’est : Ardennes, Vosges, Jura et des Alpes du nord jusqu’aux Alpes de Haute Provence où elle est apparue au milieu du XXème siècle. En revanche, elle a probablement disparu du Massif Central où elle n'a plus été observée depuis le début des années 2000.

Répartition communale de la gélinotte des bois en France.

Contrairement à son cousin le grand tétras, elle présente un dimorphisme sexuel peu marqué : le mâle se différencie de la femelle par sa gorge noire bordée d'un liseré blanc. Hormis les deux rectrices centrales brunes, ses plumes de la queue sont grises avec une large bande noire à leur extrémité.

 

 

 

 

Ces deux espèces sont adaptées aux rigueurs de l'hiver :

  • Un épais manteau de plumes doubles descend jusqu'aux pieds pour les isoler du froid.
  • Deux rangées d'excroissances en forme de peignes facilitent leur marche sur la neige.
  • Un caecum développé pour améliorer la digestion des aliments fibreux comme les aiguilles de sapin.